Literatur

‎ » […] Nur Dich einmal sehen, nur einmal Dir begegnen, das war mein einziger Wille, nur wieder einmal mit dem Blick Dein Gesicht umfassen dürfen von ferne. […]. Und plötzlich war ich wieder das Kind, das dreizehnjährige, ich fühlte, wie das Blut mir in die Wangen schoß; unwillkürlich, wider meinen innersten Drang, der sich sehnte, Deine Augen zu fühlen, senkte ich den Kopf und lief blitzschnell wie gehetzt an Dir vorbei. Nachher schämte ich mich dieser schulmädelhaften scheuen Flucht, denn jetzt war mein Wille mir doch klar: ich wollte Dir ja begegnen, ich suchte Dich, ich wollte von Dir erkannt sein nach all den sehnsüchtig verdämmerten Jahren, wollte von Dir beachtet, wollte von Dir geliebt sein.

[…] jedesmal zuckte mir das Herz, aber Du sahst an mir vorbei: ich war ja äußerlich eine ganz andere, aus dem scheuen Kinde war eine Frau geworden, schön, wie sie sagten, in kostbare Kleider gehüllt, umringt von Verehrern: wie konntest Du in mir jenes schüchterne Mädchen im dämmerigen Licht Deines Schlafraumes vermuten!  »

Stefan Zweig, Brief einer Unbekannten.

First steps – premiers pas.

Il était une fois…

Il y a vingt et un ans, sous le soleil du sud, une petite fille naquit et on lui donna le nom de la lune. Elle avait des parents qui ne tenaient pas en place. Ils avaient visité l’Afrique, l’Orient et l’Occident, et ils rêvaient de chaleur. Ils en trouvèrent dans une petite île française où la cuisine et la culture étaient aussi mélangées et chaleureuses que les eaux tropicales. Ils y firent grandir leurs filles (parce que la petite eut rapidement une petite soeur! ) et les baignèrent plus dans les livres que dans l’océan (il y avait moins de risque de s’ennuyer). Ils réussirent à faire apprendre des langues étranges à leur aînée (donc la petite Lune), en commençant par l’allemand et l’anglais, avant de lui inculquer le goût des voyages.

Australie, Afrique du Sud, Maurice, Mayotte, la Réunion, Rodrigues accueillirent les premiers atterrissages de la petite Lune. Virent ensuite la France métropolitaine (et oh, choc, la Bretagne ne ressemble pas à l’Alsace), l’Allemagne, la République Tchèque, le Danemark… avant que la jeune fille ne décide de voler de ses propres ailes. Pays-Bas, Danemark, Allemagne, Suisse, furent ses premières destinations de grande fille.

Mais de petits séjours ne suffisaient pas. La petite Lune en voulait toujours plus. Elle se mit à apprendre des langues encore plus bizarres que l’anglais et l’allemand. Elle ajouta l’italien, le danois à sa collection et décida de se laisser tenter par le norvégien et peut-être même par le japonais ou le polonais!

La jeune fille se sentit ensuite prête à tout affronter et se fraya alors un chemin à travers la jungle dangereuse de l’administration péniten… heu universitaire, et remporta la victoire. Erasmus, le Saint Graal, lui fut accordé.

Ce qui suit est la découverte de son destin à travers la Force.

Zoréole, exilée volontaire de la Réunion, un temps alsacienne à Strasbourg, j’ai décidé de trouver un chez-moi sur les chemins qui s’ouvrent à moi. Je suis actuellement quelque part entre le Danemark, l’Allemagne et la France. Ma destination principale pour 2012-2013 est la belle ville de Leipzig.

Mon objectif: apprendre, encore et toujours plus, et rencontrer des gens. Retourner au Danemark. Visiter la Pologne. Aller au Japon. Me rouler dans la neige en Islande. Manger du hareng dans un fjord en Norvège en chantant Til Ungdommen. Echapper à la police russe dans une Gaypride à Moscou. Aller faire coucou au Doctor à Londres. Caresser un ours à Berlin. Manger un mafé au Sénégal. Tirer la langue à la Statue de la Liberté. Boire une sangria au Mexique. Montrer ma dextérité avec des baguettes en Chine. Faire de l’escalade en Inde… Heu peut-être pas quand même. Bref. Bouger.

Et parce que j’ai des amis dans le monde entier, j’ai décidé de tenir ce blog en deux langues. Français et… au choix, selon l’humeur, anglais, allemand, danois, norvégien ou italien.

Je m’appelle Silane et mon prénom vient de la Lune.

Once upon a time.

Twenty-one years ago, parents who loved travelling so much gave birth to a little girl named like the moon. They had visited Africa, East and West, and they dreamed of warmth. They found it on a little french island, where cuisine and culture were as warm and mixed as the tropical waters. That’s where they educated their daughters (because the little one quickly had a little sister!) and they make them grow up more in books that on the beach (as beautiful and less boring). The parents managed to make their eldest daughter learn strange languages: first german and english… and then they instilled in her the desire of travel.

Australia, South Africa, Mauritius, Mayotte, la Réunion, Rodrigues were the first places she landed on. Then, there were the continental France (Alsace and Britanny don’t look like each other ! What a surprise! ), Germany, Czech Republik, Denmark… before the girl decided to fly with her own wings. Netherlands, Denmark again, Germany, Switzerland, were the first destination as « almost adult ».

Little stays were not enough. The little Moon wanted always more. She started to learn much more strange languages than english. She added italian and danish to her collection, started norwegian, and is wondering if she wants to also add polish or japanese.

The girl felt like ready for new adventures and made herself her way through the dangerous jungle of the penitencia… hum administration of her university. She won the price. Erasmus, the Holy Grail.

What happens next is the discover of her Destiny.

I’m from Reunion Island; I was student in Strasbourg; and I decided to find a place where I will feel « at home », crossing all the paths I can.

I’m currently somewhere between Denmark, Germany and France.

First destination: Leipzig, 2012-2013.

My goals: learn, learn again and again, and meet people. And also: to go back to Denmark. Visit Poland. Fly to Japan. Dance in the islandic snow. Eat herrings in a fjord in Norway, while I sing Til Ungdommen. Escape the russian Gaypride in Moscow. Travel with The Doctor in London. Hug a bear in Berlin. Eat mafé in Sénégal. Tongue out to the Statue of Liberty. Drink sangria in Mexico. Not be ridiculous with chopsticks in China. Climb in India (or not). Move. Travel.

I have friend all around the world, so I will try to blog in French but also in my favourite foreign languages. I already apologize for all the writing mistakes I’ll make.

My name is Silane and it comes from the Moon.